Article / 07 déc, 2017
Les sols sains, une composante clé de l'action climatique

Les sols sains sont une composante clé de l'action climatique

Le 5 décembre marque la Journée mondiale des sols, une journée mondiale célébrant le rôle vital du sol dans la production alimentaire durable, la santé des écosystèmes et le bien-être humain. Des sols sains sont essentiels pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et renforcer la résilience aux changements climatiques en maintenant ou en augmentant leur teneur en carbone.

La dégradation des terres entraîne la libération de carbone dans le sol qui contribue au changement climatique. Les sols sains peuvent aider à améliorer la résilience aux phénomènes météorologiques extrêmes tels que les ouragans, les inondations et les sécheresses - les impacts les plus néfastes du changement climatique font de la gestion durable des sols un facteur clé pour progresser dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et dans l'Accord de Paris sur le changement climatique.

« Il faut des milliers d'années pour former 1 centimètre de sol. Pourtant, il peut être détruit en un rien de temps. Les pratiques agricoles non durables, les infrastructures urbaines, la pollution, l'érosion, le changement climatique et d'autres facteurs contribuent tous à la dégradation rapide de nos sols et à la désertification. Environ 33% de nos terres sont déjà dégradées, et cette tendance croissante met en échec la réalisation de nombreux accords mondiaux », a déclaré le Dr Cristiana Paşca Palmer, Secrétaire exécutive de la Convention sur la diversité biologique, dans son message à l’occasion de la Journée mondiale des sols

À mesure que la population mondiale augmente et que la demande mondiale de produits alimentaires s'accroît dans un contexte de changement climatique, il devient de plus en plus essentiel d'assurer la qualité et la santé des sols pour maintenir les services essentiels qu'ils fournissent.

Le thème de cette année « Prendre soin de la planète commence du sol », met l'accent sur l'importance d'améliorer la santé des sols et d'assurer une gestion durable des ressources du sol.

Près de 80% de l'apport calorique moyen par personne provient de cultures directement cultivées dans le sol.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) estime que 33% des sols de notre planète sont dégradés, soulignant le besoin urgent de sensibiliser à la protection des sols et à leur utilisation durable. Adopter des pratiques durables pour la gestion des sols et prévenir la dégradation des terres est essentiel pour exploiter tout le potentiel des sols pour accroître la production alimentaire, l'approvisionnement en eau propre, la séquestration du carbone, la protection de la biodiversité et la résilience au changement climatique.

Pour en savoir plus, visitez le site Web de la FAO.