Rapport / 31 jan, 2018
Les énergies renouvelables dépassent le charbon dans la production électrique européenne

Une nouvelle analyse des think tanks britannique et allemand Sandbag et Agora Energiewende montre que l'Union européenne a produit davantage d'électricité à partir d’énergies renouvelables telles que l’éolien, le solaire et la biomasse que le charbon en 2017. Les renouvelables ont pour la première fois assuré plus de 30% de la production électrique européenne.

Selon le rapport, la production d'énergie éolienne, solaire et biomasse surpassant le charbon est « incroyable », notamment parce que la production d'électricité au charbon représentait plus de deux fois celle du vent, du solaire et de la biomasse il y a cinq ans.

D’après cette étude intitulée « Le secteur européen de l’électricité en 2017 », l'Allemagne et le Royaume-Uni sont à la pointe des technologies renouvelables. Ces deux pays ont en effet contribué à 56% de la croissance des énergies renouvelables au cours des trois dernières années (2014-2017).

« La croissance des énergies renouvelables de l'UE dépend de plus en plus du succès de l'éolien en Allemagne, au Royaume-Uni et au Danemark, ce qui a été stimulant. Si tous les pays d'Europe s'y engagent, un taux de 35% d’énergies renouvelables d'ici à 2030 est tout à fait envisageable. Le déploiement du solaire en particulier reste étonnamment faible et doit reprendre le dessus face à la chute massive des coûts », a déclaré Matthias Buck, Directeur de la politique énergétique européenne chez Agora Energiewende.

Wind, solar and biomass rise to over 20% of the EU electricity mix

La part croissante des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique du continent devrait renforcer davantage l'action climatique mondiale, conformément à l'objectif central de l'Accord de Paris qui consiste à maintenir la hausse des températures moyennes mondiales bien au-dessous de 2°C et le plus proche possible de 1,5°C. La production d'électricité à partir de sources renouvelables est essentielle pour réduire les émissions de carbone et atteindre l'objectif de température.

L'étude note que de bonnes conditions de vent et d'énormes investissements dans les centrales éoliennes ont conduit à une augmentation massive de 19% de la production d'énergie éolienne en 2017 - les deux tiers de cette production se situant en Allemagne et au Royaume-Uni. Cependant, la production d'énergie solaire n'a augmenté que de 8% malgré les récentes baisses de prix.

La part de l’éolien, du solaire et de la biomasse dans le mix électrique de l’UE a plus que doublé, passant de 9,7% en 2010 à 20,9% en 2017, soit une hausse moyenne de 1,7 point de pourcentage par an. Selon ce rapport, les renouvelables pourraient fournir un tiers de l’électricité européenne en 2018 et d’ici 2020 répondre à 36% de la demande énergétique, contre 20% en 2010.

Le rapport examine également de plus près le caractère irrégulier de la décarbonisation en Europe, la part du lion des gains récents étant principalement due à l'Allemagne et au Royaume-Uni. Les 26 autres pays de l'UE comptant pour 43% de la croissance des énergies renouvelables de 2014 à 2017, alors qu'ils ont connu 58% de croissance de 2011 à 2014.

Le rapport souligne également la façon dont les entreprises dirigent de plus en plus leur transition vers une économie sobre en carbone. Par exemple, le groupe EDF a annoncé son intention d'augmenter sa production d'énergies renouvelables en lançant un « plan solaire » et prévoit le développement massif de 30 gigawatts de solaire photovoltaïque en France entre 2020 et 2035. Ørsted (anciennement Dong) a annoncé en février 2017 qu'il éliminerait le charbon d'ici 2023.

EURELECTRIC, l’Union de l'industrie électrique, association représentant les intérêts du secteur en Europe, a annoncé dans un communiqué qu’elle poursuivra activement ses efforts pour atteindre la neutralité carbone avant la moitié du siècle.

Lisez le rapport de Sandbag ici.

Téléchargez le rapport ici.