Article / 11 jan, 2018
La Chine et la France réaffirment leur volonté d'agir de concert pour le climat

ONU Changements Climatiques, 11 janv. 2018 - La Chine et la France ont réaffirmé leur engagement à approfondir et élargir leur coopération sur la protection de l'environnement et dans la lutte contre le changement climatique.

À l'invitation du président chinois Xi Jinping, le président français Emmanuel Macron s'est rendu en Chine cette semaine et a abordé avec lui un certain nombre de sujets parmi lesquels leurs programmes de développement durable.

Dans une déclaration conjointe, la Chine s'est félicitée de la tenue du One Planet Summit à Paris en décembre dernier. Réunis dans la capitale française à l'occasion du deuxième anniversaire de l'Accord de Paris, les dirigeants mondiaux se sont félicités, lors de ce sommet, du transfert de flux financiers représentant des billions et des trillions de dollars vers un avenir bas-carbone, au bénéfice des populations et de leurs moyens de subsistance.

Toujours dans la déclaration, la France s'est félicitée de l'annonce officielle par la Chine, le 19 décembre 2017, du lancement de son système national d'échange de quotas d'émission.

Les deux pays se sont également déclarés satisfaits des progrès réalisés en matière de finance verte depuis le début des travaux initiés sous la présidence chinoise du G20 en 2016.

Suite au succès de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP23 qui s'est tenue à Bonn en novembre 2017, les deux pays se sont engagés à "renforcer leur collaboration en vue d’aboutir à des règles de mise en œuvre opérationnelles de l’Accord de Paris lors de la COP24 en Pologne cette année" et à "prendre des mesures concrètes pour promouvoir la mise en œuvre intégrale, effective et rapide de l'Accord de Paris".

« La Chine et la France travailleront ensemble avec les autres parties pour le relèvement de l’ambition des États avant 2020. L’Accord de Paris doit être mis en œuvre conformément aux principes de l’équité, des responsabilités communes mais différenciées et des capacités respectives, en tenant compte des conditions nationales différentes », peut-on lire dans la déclaration.

Par ailleurs, les deux nations entendent poursuivre leur dialogue constructif sur l'élaboration d'un Pacte Mondial pour l'Environnement, une initiative proposée par le gouvernement français en septembre 2017 en marge de l'Assemblée Générale des Nations Unies.

Et elles se sont engagées à renforcer leurs échanges sur la COP15 de la Convention sur la diversité biologique et le Congrès mondial de la nature de l'UICN 2020.

Enfin, la Chine et la France ont annoncé leur décision de lancer une "Année franco-chinoise de l'environnement" et ont indiqué qu'elles continueraient à identifier et mettre en œuvre des projets communs sur les villes durables, à coopérer davantage pour faire progresser le développement des satellites océanographiques et astronomiques franco-chinois et à renforcer leur collaboration dans l'étude du changement climatique par les technologies spatiales.