Communiqué ONU Changements Climatiques / 11 nov, 2017
Habitats humains: villes et collectivités synchronisent et accélèrent leurs actions en faveur du climat

Bonn, 11 novembre 2017 – Les villes et les collectivités du monde ont annoncé de nouveaux dispositifs samedi lors de la Conférence de l’ONU sur les Changements Climatiques afin de mieux coordonner leurs engagements en matière d’action climatique et d’obtenir ensemble davantage de résultats plus rapidement.

Les délégués principaux prenant part à la Journée des Habitats humains de la COP23 ont également exhorté les gouvernements à analyser avec eux en détail les politiques et la planification et à relever l'ambition de nombreux plans d’action climat nationaux, connus sous le nom de Contributions déterminées au niveau national (NDC, selon le sigle anglais), que les pays ont soumis au titre de l'Accord de Paris sur le climat.

« Les gouvernements locaux et régionaux s’engagent à aider les gouvernements nationaux à combler le fossé qui existe entre les engagements nationaux actuels et les réductions d'émissions nécessaires pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris. Si les États parviennent à réaliser les objectifs de l’Accord et à contenir l’élévation de la température nettement en dessous de 2°C, ils doivent en revanche mettre au point des mécanismes clairs de consultation et de collaboration avec leurs gouvernements locaux et régionaux, faisant d’eux des partenaires égaux dans un effort concerté et efficace, » a poursuivi Gino Van Begin, Secrétaire général de l’ICLEI - Local Governments for Sustainability.

La journée d'action a parfaitement mis en perspective le lien inextricable et l’urgence de l’action nécessaires pour atteindre aussi bien l’Accord de Paris que l'objectif 11 de l’Agenda du Developpement durable à l’horizon 2030, qui est de faire en sorte que les villes et les habitats humains soient ouverts a tous, surs, resilients et durables.

 « Au cours des vingt dernières années, le monde a assisté à une concentration de sa population dans les zones urbaines. Phénomène suivi, dans de nombreux cas, d’une croissance socio-économique. Cependant, le paysage urbain est en pleine mutation et avec lui, le besoin pressant d'une approche cohérente et réaliste d’urbanisation », a déclaré le Directeur exécutif d'ONU-Habitat, Dr Joan Clos.

Les zones urbaines représentent environ deux tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) issues de la consommation énergétique mondiale. Leur contribution globale aux émissions totales de gaz à effet de serre est estimée entre 37% et 49% au niveau mondial, selon les hypothèses de base des données utilisées.

L’impact des secteurs industriels liés aux habitats humains est significatif. Les bâtiments, par exemple, sont responsables de près de 40% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, bien qu’ils soient un composant essentiel dans la réalisation des Contributions déterminées au niveau national (NDC) des pays. 132 des NDC soumis ont explicitement mentionné le secteur du bâtiment. En plus des actions existantes, si ces promesses de NDC étaient réalisées, environ 60% des émissions de CO2 liées aux bâtiments seraient réglées. Toutefois, près d'un tiers des NDC mentionnant les bâtiments n'indiquent pas de mesures spécifiques sur la manière de réaliser leur ambition.

« Au cours des prochaines années, les bâtiments à consommation énergétique nette zéro seront essentiels pour permettre aux pays d’atteindre leurs Contributions déterminées au niveau national », a déclaré Terri Wills, PDG de World Green Building Council.

Les travaux de l'ICLEI et du Partenariat mondial NDC énumérés en détail ci-dessous, figurent parmi les sept nouveaux dispositifs visant à améliorer cette situation afin de concevoir, de mettre en œuvre et d’aligner les stratégies d'action climat à tous les niveaux gouvernementaux.

En outre, l'Alliance des villes pour le leadership de la finance climatique (CCFLA) est en train de recenser les financements disponibles pour les faire correspondre aux projets d'infrastructure connus ; condition essentielle pour aider les gouvernements locaux à trouver des financements.

« C’est à la communauté des investisseurs publics, institutionnels et privés de nous aider à co-créer de nouveaux marchés d'opportunités pour leurs investissements durables : pour une consultation coordonnée, transparente et responsable avec nous, et l’exploitation de nouveaux modèles financiers, à tester et à déployer à l'échelle des besoins identifiés », a poursuivi François Albert Amichia, Maire de Treichville et Ministre des Sports de la République de Côte d'Ivoire.

Parallèlement, l'Alliance Mondiale pour les Bâtiments et la Construction (Global Alliance for Buildings and Construction - GABC)  (add link), qui a été lancée par la France et l’ONU Environnement à Paris pour accroître la décarbonisation du secteur du bâtiment et de la construction, a signé une déclaration commune ayant pour objectif d’accélérer et d’intensifier de manière considérable l'action concertée.

« Nous devons faire en sorte que les investissements en matière de logement et d'infrastructure qui accompagnent l'urbanisation soient aussi faibles en carbone, efficaces sur le plan des ressources que résilients pour réaliser le Programme de développement à l’horizon 2030 et l'Accord de Paris », a déclaré Martina Otto, Responsable du département des villes à l’ONU Environnement.

Il est de plus en plus évident que les villes jouent un rôle essentiel dans l'atténuation et l'adaptation au changement climatique, tout en améliorant la santé et le bien-être de leurs citoyens. Les villes bien planifiées sont résilientes et réduisent la congestion, la pollution et, en favorisant l'efficacité de l'énergie et des ressources, conduisent à une réduction des émissions et de la consommation des ressources. De ce fait, elles sont des plaques tournantes pour l'innovation, l'emploi et l'interaction sociale.

« Les gouvernements locaux et régionaux se félicitent de la célébration d'une Journée des habitats humains dans le cadre des négociations de l'ONU sur le changement climatique, comme reconnaissance du rôle important que jouent tous les acteurs territoriaux. Elle réaffirme également l’interdépendance entre le programme climatique et tous les programmes qui existent dans le monde... faisant des villes et de tous les habitats humains des lieux inclusifs, sûrs, résilients et durables », a déclaré Monica Fein, Maire de Rosario en Argentine et Vice-présidente des Cités et Gouvernements locaux unis (CGLU).

 

Pour plus d'information ou organiser une interview, merci de contacter:

 

ICLEI (Local Governments for Sustainability): Claudio Magliulo, claudio.magliulo@iclei.org, +49 228 976 299 15

United Cities and Local Governments (UCLG): Natalène Poisson, n.poisson@uclg.org, + 34 673856477

UN Environment Programme (UN Environment): Communications Officer, Sophie Loran, sophie.loran@un.org, +33 6 01 37 79 17

UN Human Settlements Programme (UN-Habitat): Jeanette Elsworth, jeanette.elsworth@unhabitat.org, +254 723 268 135