Article / 07 nov, 2017
Des pays en développement présentent leurs actions en faveur du climat

ONU Changements Climatiques Infos, 7 Nov. – Dans le cadre de la Conférence de l’ONU sur le changement climatique, cinq pays en développement vont présenter ce qu’ils ont entrepris en faveur du climat, et exposer les différents enjeux auxquels ils ont été confrontés jusqu’à maintenant dans leurs actions pour limiter leurs émissions de gaz à effet de serre.

Lors d’un quatrième cycle d’un atelier qu’il est convenu d’appeler « Échange de vues axé sur la facilitation » (Facilitative Sharing of Views, en anglais), l’Arménie, l’Équateur, la Géorgie, la Jamaïque et la Serbie vont présenter ce qu’ils ont déjà mis en œuvre pour réduire leurs émissions.

La Jamaïque sera le premier État insulaire en développement (PEID) des Caraïbes à présenter ses innovations.

L’atelier Échange de vues axé sur la facilitation aura lieu le vendredi 10 novembre 2017, dans la salle Genf du Centre de conférence international de Bonn dans la Zone Bula. Tous les délégués sont invités à y participer mais peuvent aussi le suivre sur la chaîne YouTube de la CCNUCC

Ces partages d’expériences impliquent un échange donnant-donnant d’informations et d’idées entre les pays exposant leurs savoir-faire et ceux y assistant.

Des questions écrites aux pays exposants peuvent être envoyées à l’avance ; elles seront traitées et ils y répondront durant l’atelier.

Pour plus d’informations sur les « Quoi » et « Comment » des mesures d’atténuation, regardez cette vidéo :

Les ateliers Échange de vues axé sur la facilitation qui se sont tenus à Marrakech lors de la COP22 en 2016, ont fourni quantité d’informations sur les mesures d’atténuation des émissions dans les pays en développement.

Par exemple, grâce à leurs exposés et à leurs interventions à Marrakech, des gouvernements ont prouvé que même des petits pays peuvent avoir de grandes ambitions dans l’action climatique. Ils ont aussi montré que leurs systèmes de mesure, suivi et vérification fournit une excellente base pour collecter des données fiables, capables même de guider des décisions sur le plan politique au niveau national.

Les pays ont grandement bénéficié des retours reçus durant les ateliers de Marrakech, qui les ont aidés à mieux se préparer pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris. L’expérience positive acquise lors de ces opérations aide à réaliser les contributions déterminées au niveau national en vertu de l’Accord de Paris.