Article / 07 fév, 2018
De jeunes Chiliens mènent des actions concrètes pour le climat

ONU Changements climatiques Infos, 7 fev. 2018 - Les effets du changement climatique s'accélèrent dans le monde entier. Dans ce contexte, et dans toute la mesure du possible, les jeunes doivent acquérir les compétences requises pour s'y adapter et de ce fait contribuer aussi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. L'ONU soutient de nombreux projets qui mettent avant l'action des jeunes en matière de changement climatique, et présente le travail d’initiatives majeures prises lors des Conférences des Nations Unies sur les changements climatiques. L'une de celles-ci est le Pacte mondial des jeunes pour le climat qui intervient dans 22 pays.

La mission du Pacte mondial des jeunes pour le climat ? Faire en sorte que les décideurs intègrent le changement climatique dans toutes les politiques éducatives. Il les sensibilise également sur la menace qu’il fait peser sur les populations et met en valeur des projets exemplaires qui renforcent la résilience au changement climatique.

Une belle illustration: celle d'un groupe d'écoliers chiliens de la ville de Chincolco qui ont aidé à introduire des pratiques agricoles permettant aux plantes de se développer hors sol en utilisant uniquement des nutriments et de l'eau - une mesure remarquable sachant que leur région est de plus en plus menacée par des températures qui assèchent les terres agricoles.

Ce n’est là qu’un des nombreux projets récemment présenté à la conférence « Congrès du Futur » à Santiago, au Chili. Les étudiants y ont exposé leurs projets climatiques à plus de 500 participants, décrivant des stratégies d'action climatique planifiées ou actuellement mises en œuvre dans leurs écoles et leurs communautés.

« Les étudiants doivent avoir accès à l'enseignement pour comprendre pourquoi le changement climatique est phénomène puissant afin de développer et de mettre en application des stratégies novatrices d'adaptation au changement climatique qui auront un impact positif sur leurs communautés », a déclaré Alfredo Pena-Vega le directeur scientifique du Pacte mondial pour le climat. « C’est particulièrement vrai dans les pays les plus vulnérables aux conséquences du changement climatique, et si les jeunes vivent dans des zones reculées avec un accès limité à l'éducation formelle. »

D'autres projets présentés lors du « Congrès du Futur »: une école chilienne qui surveille ses émissions de CO2 et une autre qui mesure l'acidité de l'eau de mer. Parmi les initiatives internationales présentées, citons un projet de gestion des déchets au Népal et un autre de formation d’éducateurs de jeunes autochtones pygmées dans la région du Congo pour leur permettre de mieux faire face au déboisement.

À propos de l'initiative Action pour l’Autonomisation Climatique de la Jeunesse de l’ONU Changements climatiques

L’ONU Changements climatiques s’efforce d’obtenir l'autonomisation des jeunes à travers son initiative ACE (Action pour l'autonomisation climatique) qui met en œuvre l'article 6 de la Convention-cadre sur les changements climatiques et l'article 12 de l'Accord de Paris. ACE promeut l'action des jeunes partout dans le monde et organise des événements pour eux avant et pendant les conférences des Nations Unies sur les changements climatiques.

Un rapport collectif sur l'action des jeunes en matière de climat et la mise en œuvre d'une feuille de route seront présentés lors de la conférence annuelle de l'ONU Changements climatiques, la COP24, à Katowice en Pologne, en décembre prochain.

En outre, un Plan d'action mondial des jeunes en faveur du climat est conçu pour faire venir les jeunes des pays participants à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques en 2020. A cette occasion, ils pourront échanger sur leurs expériences et montrer les résultats de leurs actions à d'autres dans le cadre de l'initiative pour les jeunes du secrétariat.

Pour plus d'informations sur l'action de la jeunesse sous l’égide de l'ONU, c'est ici