Rapport / 10 mai, 2017
La coopération Sud-Sud essentielle aux Objectifs Mondiaux et à l'action climatique

Un nouveau rapport mettant en lumière le rôle de la coopération Sud-Sud dans le développement durable et les défis liés au changement climatique a été lancé aujourd'hui 10 mai, à Bonn (Allemagne).

Le rapport, intitulé « Catalyser la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national dans le contexte de l'Agenda 2030 par la coopération Sud-Sud », a été rédigé conjointement par le Bureau de direction du Secrétaire général des Nations Unies et le secrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. Il a été rendu public lors d'un événement parallèle tenu à la conférence climat de Bonn.

Amina J. Mohammed, vice Secrétaire générale de l'ONU, a déclaré: "Alors que nous sommes confrontés au spectre croissant de l'unilatéralisme, du protectionnisme et de l'isolationnisme, il est vital de dynamiser les partenariats pour le développement durable. Dans ce contexte, les efforts du Sud prennent de l'élan". 

Pour sa part, Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la CCNUCC, a renchéri: "Pour encourager et renforcer la coopération Sud-Sud, les Nations Unies s'engagent à soutenir le Sud. Nous engageons nos connaissances et nos ressources pour participer à cet effort et mobiliserons autant d'autres acteurs au sein du système des Nations Unies que possible".

Le rapport a été commandé par l'Incubateur de partenariats climat du Sud des Nations Unies, une initiative lancée par le Bureau de la direction du Secrétaire général et le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, visant à promouvoir et à soutenir la coopération Sud-Sud dans le domaine des changements climatiques.

Le rapport étudie les liens entre les contributions déterminées au niveau national (NDC en anglais) et les Objectifs de développement durable (ODD), et souligne la façon dont un pays peut favoriser une action climatique accrue grâce à la coopération Sud-Sud. Les pays en développement peuvent tirer de considérables avantages de solutions qui remédient à la fois aux changements climatiques et aux multiples défis de développement grâce à une coopération Sud-Sud.

L’accent est placé sur la manière dont les domaines prioritaires décrits dans les NDC peuvent servir de point de départ pour la coopération Sud-Sud, tout en stimulant l'action climatique et le développement durable. Le rapport va un peu plus loin et décrit comment la mise en œuvre des NDC, qui reposent sur les priorités nationales de développement, générera des co-bénéfices d’importance pour la réalisation des ODD.

La coopération Sud-Sud a pris de l'ampleur au cours des dernières décennies, avec l’engagement du Sud dans son ensemble dans un échange d'expériences et la mise à disposition de ressources humaines, techniques et financières. De nombreux pays en développement ont également accumulé des connaissances et des expériences uniques en adoptant des voies de développement durables, à faibles émissions de gaz à effet de serre et résilientes au climat, et en impliquant d'autres pays ayant des besoins de développement. Un énorme potentiel de coopération Sud-Sud existe, et peut compléter l’appui des pays développés, dès aujourd'hui et à l’avenir.

La communauté internationale et les Nations Unies peuvent jouer un rôle important pour promouvoir et faciliter cette coopération, et plus particulièrement en ce qui concerne le développement et l'action climatique, en exploitant davantage le potentiel de celle-ci pour la réalisation des objectifs de développement durable.

L’intégralité du rapport est disponible ici.