Article / 15 nov, 2017
Célébrez le 20ème anniversaire du Protocole de Kyoto avec l'ONU

ONU Changements Climatiques Infos, 7 déc. 2017 - Le 11 décembre 2017 marque le 20e anniversaire du Protocole de Kyoto, le premier traité international visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour célébrer cet anniversaire et encourager la ratification de L'Amendement Doha au protocole par un plus grand nombre de Parties, l’ONU Changements climatiques mène une campagne sur les réseaux sociaux pour demander aux gens d'envoyer des messages de soutien.

Les gens peuvent prendre des selfies, des photos d’amis ou de leur famille, une pancarte entre les mains avec écrit dessus : « JaimeLeProtocoleDeKyoto », et poster ces images sur Facebook, Twitter et Instagram, avec le hashtag #ILoveKyotoProtocol. Nous sélectionnerons les meilleurs et les partagerons sur nos propres réseaux sociaux.

The Kyoto Protocol was adopted in 1997

Comme l'a affirmé le Secrétaire général de l'ONU António Guterres, le Protocole reste un moyen essentiel pour les pays développés de réduire plus rapidement leurs émissions et de façon urgente.

C’est ce qu’il a clairement fait savoir aux dirigeants et aux délégués lors de la Conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP23) à Bonn, soutenu de façon très concrète par la Belgique, la Suède, l'Allemagne et l'Espagne lors de la conférence de novembre, derniers pays à avoir ratifie l'Amendement de Doha, qui met en place la deuxième période d'engagement du Protocole.

« En cette année du 20ème anniversaire de l'adoption du Protocole de Kyoto et du 25ème anniversaire de l'adoption de la Convention sur le changement climatique, j'invite toutes les nations concernées qui ne l'ont pas encore fait à ratifier l'Amendement de Doha », a déclaré M. Guterres.

Le Protocole, depuis son adoption à la COP3 le 11 décembre 1997, est devenu le phare de l'action climatique et un précurseur, inspirant l'Accord de Paris sur le changement climatique de 2015, et démontrant que les accords internationaux sur le changement climatique ne sont pas seulement efficaces mais qu’ils peuvent aussi largement dépasser les attentes pour atteindre leurs objectifs.

Le monde n'est pas encore sur la bonne voie pour atteindre l'ambition centrale de l'Accord de Paris 2015 – à savoir limiter l'élévation de la température moyenne mondiale à des niveaux bien inférieurs à 2°C et aussi proches que possible de 1,5°C.

« Le dernier rapport sur l'écart des émissions du Programme des Nations Unies pour l'Environnement montre que les promesses actuelles n'atteindront qu'un tiers de ce qui est nécessaire... la fenêtre d'opportunité pour atteindre l'objectif des 2°C pourrait se refermer dans 20 ans, ou moins. Et il est possible que nous n’ayons que cinq ans seulement pour renverser la courbe des émissions vers 1,5°C. Nous avons besoin d'au moins 25% de réduction des émissions mondiales d'ici 2020 », a ajouté M. Guterres.

L'amendement de Doha couvre cette période pré-2020 qui est essentielle dans l'effort global pour atteindre l'objectif de Paris. À ce jour, 88 Parties ont accepté l'Amendement. L’adhésion de 144 Parties au Protocole de Kyoto (sur 192) est requise pour l’entrée en vigueur de Doha.

« En 1997, nous avons conclu un accord historique avec le Protocole de Kyoto, avec ses objectifs de réduction mesurables. C'est le 20e anniversaire de cet accord le mois prochain et c'est quelque chose qui mérite d'être reconnu aujourd'hui », a ajouté le président de la COP 23, le Premier ministre des Fidji Frank Bainimarama.

Kyoto a prouvé que les accords sur le climat peuvent surpasser leurs engagements

Le Protocole, qui fixait des engagements de réduction des émissions par les pays développés a été adopté le 11 décembre 1997 à Kyoto, au Japon, et est entré en vigueur le 16 février 2005.

Au cours de sa première période d'engagement de 2008 à 2012, 37 pays industrialisés et la Communauté européenne, qui, en tant qu’organisation, est également Partie à la Convention sur les changements climatiques, ont accepté de jouer un rôle de premier plan dans l'action climatique en réduisant leurs émissions à un niveau moyen d’un peu plus de 5% par rapport à ceux de 1990.

À la fin, ils les ont réduits de plus de 20%.

 « Je suis certaine que le Protocole de Kyoto a été l’élément central de ce résultat exceptionnel. Kyoto a été source d'inspiration, d'innovation et du véritable sens économique des énergies renouvelables, de l'efficacité énergétique, des nouvelles technologies, de la réduction de la pollution et des nouveaux marchés du carbone qui ont émergé dans les pays développés à cette époque, et ont trouvé leur rythme de croisière », a renchérit Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de l'ONU Changements Climatiques.

« Grâce à Kyoto, nous ne partons pas de zéro et nous savons que nous avons des solutions pour atteindre l'objectif de Paris, mais seulement si nous agissons maintenant, plus loin, plus vite et ensemble, guidés par les réductions d'émissions des pays développés », a-t-elle conclu.

Total drop in greenhouse gas emissions